dimanche 15 avril 2018

Timbres & Blasphème (2ème partie)

GARE AUX BLASPHÉMATEURS

1949. - Timbre poste datant de la supposée "Grande noirceur"

Le blasphème offense FOI, PATRIE et politesse; le timbre d'en-haut le montre bien. Valeurs motrices d'un peuple, les deux premières sont les vecteurs de l'élévation de celui-ci, et, de ce fait, la juste cause du rayonnement de la nation pour ce qu'elle incarne vraiment. Péché, déviance  impie décriée par l'Église et la société canadienne-française d'antan, il faut constater qu'aujourd'hui, c'est l'État le blasphémateur. Et que cette triade n'a plus grand sens en 2018.

2016. - Que faut-il voir sinon cela ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire