jeudi 15 mars 2018

Dernière déclaration à la jeunesse canadienne


Montréal, le 2 octobre 1966

« Belle, généreuse et admirable jeunesse de notre Canada d'aujourd'hui, toi qui es notre succession, notre espoir, notre dernière joie de vivre pendant que tes aînés déclinent et s'en vont, ne te laisse pas entraîner dans les complots de l'Ennemi implacable qui veut détruire ton héritage. Sache discerner les pièges qu'on veut te tendre, les poisons que ton pire ennemi de tous les temps veut t'inoculer. Réponds au cœur toujours vibrant de ta race, à l'appel de tes ancêtres qui t'ont fait ce que tu es ! Ramène la joie et l'allégresse dans le cœur angoissé de tes parents !

« Reviens à ta Foi, sans discuter les mystères impénétrables qui ne tombent pas sous l'aberration de la petite raison humaine ! Belle jeunesse de notre pays, toi si pure et si généreuse et si enthousiaste, tâche de comprendre, non dans ton esprit mais dans ton cœur, non dans ton instruction mais dans ton baptême, que tu es affligée et torturée dans le plus grand combat de toute l'histoire humaine' que tu as à faire un choix décisif et final dans cette bataille prédite depuis si longtemps: le choix entre le Christ ton Sauveur et l'Antéchrist ton destructeur, entre la Civilisation et la barbarie, entre la Liberté et l'esclavage !

Si toute ma vie de travaux, de sacrifices, de déboires et de tribulations n'aura réussi à ne te faire comprendre que cela, eh bien, je n'aurai pas vécu en vain ! »

Adrien ARCAND

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire