mercredi 3 janvier 2018

L'État et la christianophobie

La haine de la France Chrétienne
(l'État complice du déicide de Notre-Seigneur)

D'après un article de juin 2013, Gilbert Collard, avocat et homme politique français, franc-maçon depuis près de cinquante ans qui est membre de la Grande Loge Nationale "Française"; il milite dans le parti socialiste et soutient Mitterrand en 1981, député de gauche, puis, plus récemment (2011), rejoint le FN en tant que président du comité de soutien à Marine Le Pen. Franc-maçon revendiqué, il estime qu'il faut défendre « l’espace républicain malmené par les tiraillements confessionnels ». Néanmoins, des nuances s'imposent pour comprendre ceci. Étant maçon, la défense des "valeurs" républicaines qu'il estime menacées par les tiraillements impliquent des mesures ne visant certainement pas le peuple perfide ni l'islam (du moins que très accessoirement pour ce dernier, religion de paix oblige). Cela s'attaque clairement et exclusivement au catholicisme !

Avec de pareils branquignols,
on ose encore appeler cela la droite ?!

Lors de son intervention en commission des lois, le 29 mai de la même année, il déclarait, au sujet de la la neutralité religieuse dans l’espace public: « Quand on est dans un espace où on est en contact avec le public, on n’exprime pas sa religion. »; et comme si ce n'était pas assez, il ajoutait ensuite: « le seul moyen de pacifier ce pays, c’est qu’on dise aux cornettes de ne plus apparaître, aux voiles de ne plus se montrer, aux croix de ne plus s’exhiber. »

Contre-Info poursuit: "Collard est en cohérence avec son appartenance à la secte maçonnique et son engagement ultra-républicain. Mais c’est cela, la nouvelle droite nationale ?! NI LAÏQUE NI ISLAMIQUE, LA FRANCE EST CATHOLIQUE ! PS: en revanche pas de problème avec la kippa, comme le déclarait en 2012 Gilbert Collard : « Pour moi, la kippa ne pose pas problème. Elle n’a pas la même visibilité ostentatoire que le voile »". Source: www.contre-info.com/gilbert-collard-en-plein-delire-maconnique-ou-la-haine-de-la-france-chretienne

"Dire aux cornettes de ne plus apparaître, aux croix de ne plus s'exhiber"
Un Luther, corps et âme parmi nous, au 3ème millénaire ?

Parallèlement, il n'est pas étonnant de voir le nombre d'israélites athées qui revendiquent leur appartenance à la prétendue "race élue" et vont même jusqu'à brandir des signes ostentatoires. Simone Veil, née Jacob (Nice, 1927), en est l'exemple. Admise au Panthéon aussitôt après son décès fin juin 2017, les funérailles de l'avorteuse, très médiatisées -réunissant tous les pourris de la planète (pour n'en citer que quelques uns: Macron, Valls, DSK, Hollande, X. Bettel -le 1er ministre inverti du Luxembourg-, Anne Hidalgo, Roselyne Bachelot, Rachida Dati, Juppé, Jospin, etc.) furent présidées par le grand rabbin de France.

Dans son autobiographie Une vie (2007), elle décrit sa famille comme non-pratiquante et « très laïque », puis ajoute: « Mon appartenance à la communauté juive ne m'a jamais fait problème. Elle était hautement revendiquée par mon père, non pour des raisons religieuses, mais culturelles (...). À ses yeux, si le peuple juif demeurait le peuple élu, c’était parce qu’il était celui du Livre, le peuple de la pensée et de l’écriture. ». Toutefois, cela ne l'a pas empêchée de demander que le kaddish *(une des pièces centrales de la liturgie juive) soit prononcé sur sa tombe, ce qu'on en effet accompli ses fils, accompagnés de H. Korsia (sanhédrin) et Delphine Horvilleur, femme rabbin libérale "symbolisant aux yeux de ses fils le combat de leur mère pour l'émancipation des femmes". Marceline Loridan-Ivens (autre israélite, née Rozenberg), prend finalement la parole pour rendre hommage à l'avorteuse.

Un autre exemple qui illustre parfaitement la réalité: la fille de la romancière Nathalie Sarraute (née Natacha Tcherniak, 1900-1999), la comédienne Claude Sarraute (née en 1927), qui déclarait à la "Tribune juive" les propos suivants en 2003: "Les années passant, ma judaïté compte de plus en plus pour moi, et pourtant, je n'ai aucune croyance, aucune culture religieuse. Ce qui ne m'empêche pas de porter à mon cou une étoile de David."

La tolérance est la vertu de l'homme sans convictions
G.K. Chesterton

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire